Détecteurs de dioxyde d'azote (NO2)

NO2Le dioxyde d'azote (NO2) est un sous-produit extrêmement toxique de la combustion des hydrocarbures. Les sources principales de NO2 sont les moteurs à combustion interne (moteurs diesel) et les centrales thermiques. Parmi les autres sources de dioxyde d'azote, on trouve le raffinage du pétrole, l'affinage des métaux, la production d'électricité par les centrales à charbon, différents secteurs de la fabrication et les installations de traitement des eaux usées. Indépendamment du secteur ou de l'application, Industrial Scientific propose une large gamme de détecteurs de dioxyde d'azote, notamment les détecteurs monogaz Tango® TX1 et GasBadge® Pro, les détecteurs multi-gaz Ventis® Pro, Ventis® MX4 et MX6 iBrid®, ainsi que le détecteur de zone Radius® BZ1.

Talk to an Expert

Détecteurs de gaz associés – Dioxyde d'azote

Dioxyde d'azote – NO2

Risque :

Inflammable

Non explosible

 

Classification :

Santé

Extrêmement toxique

 

 

Oxydant

Agent oxydant

 

Synonymes :

Tétroxyde de diazote, peroxyde d'azote, tétroxyde d'azote et NTO

Valeurs limites d'exposition :

(OSHA)

LEA\VMT : 5 ppm

 

 

(ACGIH)

VLCT : 5 ppm / 15 min

 

 

(OSHA)

DIVS : 50 ppm / 30 min

 

Secteurs :

Mines (machines à moteur diesel), garages, usines chimiques


Le dioxyde d'azote est un gaz brun-jaune à l'odeur âcre caractéristique. Le dioxyde d'azote est soluble dans l'eau : il réagit alors pour former de l'acide nitrique. Le NO2 peut se trouver dans les industries utilisant du carburant diesel. Le composé le plus toxique des émissions de diesel est le dioxyde d'azote.

L'exposition à de faibles doses de dioxyde d'azote peut causer une irritation des yeux et de la gorge, des maux de tête, des nausées et une perte progressive de force. À fortes doses, le NO2 peut causer un œdème pulmonaire (eau dans les poumons) et la mort.

Effets de divers niveaux de NO2

Niveau de dioxyde d'azote (ppm)

État de santé résultant chez l'homme

.2-1

  Détectable à son odeur âcre.

1

Limite d'exposition admissible (OSHA, ACGIH).

5-10

Irritation du nez et de la gorge.

20

Irritation des yeux.

50

Exposition maximale de 30 minutes.

100-200

Oppression thoracique, bronchite aigüe et mort en cas d'exposition prolongée.

Source : « Dangerous Properties of Industrial Materials » (sixième édition) par N. Irving Sax

 

TAKING THE GUESSWORK OUT OF GAS DETECTION

Take the guesswork out of gas detectionWhen it comes to lifesaving gas detectors, you can’t afford to guess. Gas detectors today offer features that provide clear information on the instrument status and sensors, tell the user how to react when an alarm goes off, and make it easy to interpret the readings. This white paper covers technology that makes gas detection easy for all users.


Talk to an Expert