Détecteurs de monoxyde d'azote (NO)

NO

Le monoxyde d'azote (NO) est un gaz oxydant ininflammable et extrêmement toxique qui dégage une odeur douceâtre prononcée. Le monoxyde d'azote peut être libéré par l'action de l'acide nitrique sur des métaux (gravure et décapage des métaux, par exemple) et est un sous-produit de la combustion des combustibles fossiles. Il peut être produit par l'oxydation de matériaux azotés, être utilisé comme intermédiaire dans la production d'acide nitrique ou comme agent de décomposition dans certains produits gazeux, et entrer dans la fabrication de semi-conducteurs. Le monoxyde d'azote se convertit spontanément en dioxyde d'azote dans l'air ; ainsi, une certaine quantité de NO2 est généralement présente lorsque du monoxyde d'azote est détecté dans l'air. Capable de détecter avec précision jusqu'à 6 gaz, le détecteur multi-gaz portatif MX6 iBrid® d'Industrial Scientific est l'instrument idéal pour la détection du monoxyde d'azote et du dioxyde d'azote.

Détecteurs de gaz associés – Monoxyde d'azote

Monoxyde d'azote – NO

Risque :

Inflammable

Non explosible, mais accélère la combustion

Classification :

Santé

Extrêmement toxique

Synonymes :

Oxyde nitrique, oxyde azotique

Valeurs limites d'exposition :

(OSHA)

LEA\VMT : 25 ppm

 

(ACGIH)

VLCT : –

 

(OSHA)

DIVS : 100 ppm / 30 min

Secteurs :

Gravure du métal, décapage, soudage, combustion diesel

Le monoxyde d'azote (NO) est un gaz incolore toxique. Des émanations de NO peuvent se produire lorsque de l'acide nitrique entre en contact avec des matières organiques comme le bois, la sciure ou les ordures. Ce gaz peut aussi se former lors de l'échauffement d'acide nitrique et de la combustion de composés nitrés organiques, comme la dynamite. L'action de l'acide nitrique sur des métaux, comme lors de la gravure et du décapage, libère aussi ce composé dangereux. Lors du soudage à haute température (oxyacétylénique ou au chalumeau électrique), l'azote se combine à l'oxygène de l'air pour former des oxydes d'azote.

Le monoxyde d'azote est assez soluble dans l'eau ; inhalé, il réagit et forme de l'acide nitrique. Cela cause une légère irritation des muqueuses des voies respiratoires supérieures. L'exposition continue à de fortes concentrations de monoxyde d'azote peut causer un œdème pulmonaire puis la mort.

 

Effets de divers niveaux de NO

Niveau de monoxyde d'azote (ppm)

État de santé résultant chez l'homme

25

Irritation mineure des yeux et des voies respiratoires.

0-50

Faible solubilité dans l'eau, d'où seulement une légère irritation des muqueuses,
même en cas de dépassement de la VMT.

60-150

Irritation plus intense, toux et brûlure de la gorge prononcées. Les symptômes cessent si la victime
est déplacée assez rapidement à l'air frais.

200-700

Peut s'avérer fatal même après de courtes expositions.

REMARQUE : L'exposition continue à de faibles concentrations d'émanations, insuffisante pour causer un œdème pulmonaire, provoquerait une irritation chronique des voies respiratoires, des maux de tête, de la toux, une perte d'appétit, une dyspepsie, une corrosion des dents et une perte progressive de force.

Source : « Dangerous Properties of Industrial Materials » (sixième édition) par N. Irving Sax

Demander des informations