Détecteurs de sulfure d'hydrogène (H2S)

Cellule H2SL'utilisation ou la production de sulfure d'hydrogène (H2S) est largement répandue dans différents secteurs et applications, notamment les fonderies de fer, les décharges, les usines de transformation des aliments et les brasseries. Les centrales nucléaires utilisent le sulfure d'hydrogène pour la production d'eau lourde. Cette dernière est une alternative à l'eau normale qui permet aux réacteurs nucléaires d'utiliser un combustible à base d'uranium ordinaire au lieu d'uranium enrichi. Les agriculteurs utilisent également le H2S comme désinfectant agricole. Le sulfure d'hydrogène est hautement inflammable, explosible et toxique. Afin de surveiller de façon précise les nombreuses zones où ce gaz peut présenter des risques, Industrial Scientific propose différents détecteurs de gaz H2S, notamment la gamme Ventis® Pro, les détecteurs multi-gaz personnels Ventis® MX4 et MX6 iBrid®, les détecteurs monogaz Tango™ TX1 et GasBadge® Pro, le détecteur de zone Radius® BZ1 et le T40 Rattler®, un détecteur monogaz, économique et sans entretien adapté aux conditions les plus extrêmes.

 

Détecteurs de gaz associés – Sulfure d'hydrogène

Sulfure d'hydrogène – H2S

Risque :

Inflammable

Explosible ; LIE à 4,0 %

Classification :

Santé

Extrêmement toxique
Agent oxydant

Synonymes :

Acide sulfurique, gaz d'égout, gaz sulfureux, odeur d'« œuf pourri »

Valeurs limites d'exposition :

(OSHA)

LEA\VMT : 20 ppm

 

(ACGIH)

VLCT : 5 ppm / 15 min

 

(OSHA)

DIVS : 100 ppm / 30 min

Secteurs :

Industrie du pétrole et du gaz (dans son ensemble, du forage au raffinage), pâtes et papiers et traitement des eaux usées

Le sulfure d'hydrogène est un gaz incolore connu pour son odeur caractéristique d'« œuf pourri ». C'est un sous-produit naturel de la décomposition. L'odorat à lui seul ne permet pas de se protéger contre le sulfure d'hydrogène étant donné qu'une exposition prolongée à ce gaz se traduit justement par une perte de l'odorat.

Le sulfure d'hydrogène est un gaz très toxique. Il réagit avec les enzymes présents dans la circulation sanguine, inhibant la respiration cellulaire. En d'autres termes, de fortes concentrations de sulfure d'hydrogène peuvent empêcher les poumons de fonctionner. L'exposition à de faibles concentrations peut provoquer des brûlures des voies respiratoires et un gonflement autour des yeux.

Effets de divers niveaux de H2S

Niveau de sulfure d'hydrogène (ppm)

État de santé résultant chez l'homme

0.13

Seuil de perception olfactive.

4.60

Facilement détecté, odeur modérée.

10

Début d'irritation des yeux.

27

Odeur forte, désagréable mais tolérable.

100

Toux, irritation des yeux, perte de l'odorat après 2 à 5 minutes.

200-300

Conjonctivite sévère (inflammation de l'œil) et irritation des voies respiratoires après
une heure d'exposition.

500-700

Perte de connaissance, arrêt respiratoire(ou pause) puis décès.

1000-2000

Perte de connaissance soudaine avec arrêt respiratoire rapide puis mort en quelques minutes.
La mort peut survenir même si l'individu est déplacé rapidement à l'air frais.

Source : American National Standards Institute (norme ANSI n° Z37.2-1972)

Demander des informations